Le bouquiniste

Le bouquiniste

Le bouquiniste est un recueil d’ouvrages en rapport avec la photographie qui peuvent vous documenter au-delà de nos articles. Chaque paragraphe présente un livre et vous donne accès à un lien commercial.

Nous les avons regroupés par thème :

Nous suivre sur les réseaux sociaux :

Cette page contient des liens d’affiliation. Si vous vous procurez un produit via ces liens, Photo-passions perçoit une commission. Pour y accéder, il vous faut cliquer sur le bouton correspondant, préalablement signalé comme lien commercial, conformément à la législation.

Le bouquiniste : Histoires de la photographie

La photographie humaniste, 1945-1968 : Autour d’Izis, Boubat, Brassaï, Doisneau, Ronis…

Le bouquiniste : la photographie humaniste

Auteurs : Dominique Versavel, Laure Beaumont-Maillet et Françoise Denoyelle.

Autour des photographes humanistes célèbres plus de soixante reporters-illustrateurs méritent aussi d’être à l’honneur. Ils ont apporté leurs témoignages sur la vie des Français de l’après-guerre. La Bibliothèque Nationale de France conserve des œuvres de la plupart de ces auteurs. Ce sont ces fonds qui sont présentés dans l’ouvrage

182 pages – Textes en français – Éditions BNF en novembre 2006 – 22.5 x 25 cm,

Lien commercial :

La photographie humaniste : 1930-1960, histoire d’un mouvement en France

Livre photographie humaniste 1930 - 1960

Auteur Marie de Thézy, avec la collaboration de Claude Nori

Ce livre « collector » nous présente l’esprit du mouvement humaniste à travers les images d’une soixantaine de photographes

Le mouvement humaniste français a marqué la photographie, mais aussi le cinéma et la littérature de l’ après-guerre. Les photographes avaient initié dès les années trente, cette vision du monde, entre réalisme et poésie.

239 pages – Textes en français – Éditions Contrejour – paru en janvier 1992 –

Lien commercial :

Le pictorialisme en France

Le bouquiniste : le pictorialisme en France

Le pictorialisme est un mouvement photographique né à la fin du XIXème siècle, qui s’est prolongé jusque dans les années 1920. Ce mouvement a contribué à faire admettre la photographie comme expression artistique à part entière. L’ouvrage, richement illustré, présente de nombreux photographes pictorialistes français. Michel Poivert est l’auteur. René le Bégeu en a écrit l’introduction et Bernard Marbot l’a préfacé.

Textes en français, paru en 1992 aux éditions Hoëbeke. 108 pages (25 cm x 31 cm).

Lien commercial :

Une histoire photographique des femmes au XXème siècle

L’évolution de la société du XXème siècle à l’égard des femmes est le thème de ce livre. Elles sont passées du statut de mineures, sous la tutelle de leurs pères puis de leurs maris à celui d’égalité avec les hommes.

Agnès Grossman nous raconte cette épopée en images.

Ouvrage de 256 pages paru aux éditions Gründ en novembre 2022.

Textes en français. Dimensions 23.5 cm x 29.7 cm

Lien commercial :

La mission héliographique

Le bouquiniste : la mission héliographique

La mission héliographique a été confiée à cinq photographes : Edouard Baldus, Hippolyte Bayard, Gustave Le GrayHenri Le Seck et Auguste Mestral. Le mandant était la commission des monuments historiques dirigée alors par Prosper Mérimée. Il s’agissait de parcourir la France pour photographier les monuments. Dans cet ouvrage, Anne de Mondenard vous raconte cette épopée.

édité en 2002 aux éditions de patrimoine : « La mission héliographique – Cinq photographes parcourent le France en 1851 »

Lien commercial :

Le bouquiniste : les grands noms de la photographie

Atget, voir Paris

Le bouquiniste : Atget voir Paris

Une exposition a été organisée en 2021 par la Fondation Henri Cartier-Bresson : Eugène Atget Voir Paris. (mon article vous en dit plus). Un livre a été publié à l’occasion de cette exposition. Anne de Mondenard et Agnès Sire en sont les auteurs , publié aux éditions Xavier Barral en 2020. Parmi les illustrations, 170 représentent des photos exposées à la Fondation H C-B.

Lien commercial :

Hippolyte Bayard

Le bouquiniste Hippolyte Bayard

Hippolyte Bayard est l’un des pionniers de la photographie. Il exposait au public des photos qu’il avait réalisé sur papier au moment où Daguerre et son daguerréotype étaient présentés aux instances officielles. Son choix lui fut préjudiciable car il n’obtint pas la reconnaissance officielle et les subsides qui l’accompagnaient. Il en garda une certaine rancœur qui ne l’empêcha pas de contribuer à l’évolution du médium.

Cet ouvrage vous en dit plus. Il est écrit par un collectif. L’introduction est de Michel Poivert.

Paru aux éditions Acte Sud. 144 pages (12.5 cm x 19 cm).

Lien commercial :

Nadar de Stéphanie de Saint Marc

Le bouquiniste : Nadar

Nous avons consacré un article à Félix Nadar, considéré comme le premier des photographes. Pour en savoir plus sur Félix Nadar, je vous propose la lecture de ce livre , de Stéphanie de Saint Marc,

publié en septembre 2010 aux éditions Gallimard.384 pages, format 15,7 x 22,5 cm. Lien commercial :

L’odyssée de Paul Nadar au Turkestan

L'odyssée-de-Paul-Nadar

Nous présentons cet ouvrage d’Anne-Marie Bernard et de Claude Malecot dans notre article consacré à Paul Nadar. Ils racontent le périple du photographe au Turkestan. Les quantités de photos de qualité qu’il a ramenées attestent qu’il a réussi les tests avec ses deux appareils : le premier Kodak à film à rouleaux et l’Express Détective.

Ouvrage relié de 274 pages, Éditions du Patrimoine, 2007, format 24 x 18 cm.

Lien commercial :

Le monde de Proust vu par Paul Nadar

Librairie Le monde e Proust

Anne-Marie Bernard et Pierre-Jean Rémy nous proposent une promenade à travers la galerie des portraits des personnages qui ont inspiré Marcel Proust pour « À la recherche du temps perdu ». Aristocrates, bourgeois, artistes, actrices, sont tous des familiers de l’écrivain. On retrouve dans cet ouvrage, 120 portraits dont 40 totalement inédits reproduits à partir des plaques tirées des archives de Paul Nadar. Les textes apportent un éclairage nouveau sur l’œuvre de l’écrivain,  du photographe et de leurs modèles.

Ouvrage relié de 158 pages, édité aux Éditions du Patrimoine en 1999, format 24 x 18 cm. Lien commercial :

Portraits de Steve Mc Curry

Le bouquiniste Portraits de Steve Mc Curry

La photographie la plus célèbre de Steve Mc Curry est celle de Sharbat Gula l’afghane aux yeux verts. Elle illustre la couverture de cet ouvrage qui est un recueil de portraits réalisés par Steve Mc Curry. Des hommes des femmes, des enfants de tous les milieux, de toutes les cultures nous viennent du monde entier. Mc Curry a le don de saisir les aspects les plus profonds et les plus bouleversants de l’âme humaine.

Paru aux Éditions Phaidon France en mars 2013. 480 pages. Format 13 x 19 cm.

Lien commercial :

À la recherche d’un ailleurs

Steve Mc Curry parcourt le monde depuis quarante ans (Afghanistan, Éthiopie, Chine, Guatemala …) Nous identifions ses photographies dès le premier coup d’œil par les couleurs et la composition. Le caractère, la profondeur qui émanent des portraits de Mc Curry font la particularité son œuvre.

Paru aux Éditions de la Martinière en 2020, textes en français, 209 pages, Format 28 x 39 cm

Lien commercial :

Le bouquiniste : photo-sites

Studio Harcourt

Le bouquiniste Studio Harcourt

À l’occasion de l’exposition : Studio Harcourt, l’art de la lumière, organisée par la Musée Charles Nègre, de Nice, nous avons présenté cet ouvrage de Françoise Denoyelle qui retrace 75 ans d’existence du Studio Harcourt. Les plus grandes personnalités françaises et internationales se sont succédé dans ce temple de la photographie. Les plus beaux portraits en noir et blanc y furent réalisés. Découvrez  l’aventure et au-delà de la griffe, le mythe Harcourt.

Édité en 2012 chez Nicolas Chaudun, 256 pages, en français, 17,5 x 25 cm. Cartonnage et jaquette illustrés. Lien commercial :

L’art du portrait selon Harcourt

La librairie, Harcourt

Depuis près de 90 ans la griffe Studio Harcourt s’impose comme synonyme d’excellence et de prestige dans la photographie artistique française. Le Studio Harcourt est essentiellement connu pour ses portraits de célébrités. Il ouvre également ses portes au grand public. Cet ouvrage, illustré avec près de 150 photographies, retrace l’histoire du studio. Mais pour la première fois, Studio Harcourt dévoile son savoir-faire, pour nous permettre de décrypter l’image avec toutes ses techniques, lumière, pose, cadre et cadrage.

Édité par Pearson en 2010, textes en français, 224 pages, 17 x 21 cm

Lien commercial :

Harcourt Paris, le mythe, 80 ans

Le bouquiniste Studio Harcourt, le mythe

À l’occasion des 80 ans du Studio Harcourt, l’auteur Dominique Besnehard, propose une histoire de la maison dans une première partie. La suite est un portfolio de 80 personnalités mythiques: de Salvator Dali à Carole Bouquet, en passant par Édith Piaf, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve, Jean-Paul Belmondo ou Jean Dujardin. Un ouvrage à la hauteur du mythe du studio Harcourt, au graphisme sobre et élégant.

Paru aux Éditions de la Martinière en 2014, en français, 188 pages, 25 x 32 cm

Lien commercial :

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *