La MEP printemps 2024

La MEP, printemps 2024 Lisa Fonssagrives

Lisa Fonssagrives, années 1940  © Estate of Fernand Fonssagrives

La MEP printemps 2024

est le programme de la nouvelle saison que vient de publier la Maison Européenne de la Photographie.

Une fois de plus la sélection est très féminine. La présentation sacrifie à la mode de l’écriture inclusive.

Ceci étant dit, voici le programme, riche, en toute objectivité, de 4 expositions. J’espère que vous ne m’en voudrez pas d’utiliser le français académique sans les « ·e·s »

Nous suivre sur les réseaux sociaux :

La MEP printemps 2024

Pour la première saison de 2024 la Maison propose dans les galeries deux expositions : Extérieurs – Annie Ernaux et la photographie et Lisa Fonssagrives-Penn – Icône de mode, Ces expositions sont visibles du 28 février au 26 mai.

Dans le Studio, L’exposition Iris Millot – Le soleil passe à l’embranchement sera présentée jusqu’au 7 avril 2024

Enfin dans la petite galerie, et jusqu’au 26 mai la MEP montre des photos d’archives sous le titre : Les mots sont des images comme les autres

Extérieurs – Annie Ernaux et la photographie

Restaurant vers 1900, Garçon

© Janine Niepce

Extérieurs – Annie Ernaux et la photographie

Dans la galerie 2, du 28 février au 26 mai 2024

Annie Ernaux fut lauréate du prix Nobel de littérature 2022. Elle s’intéresse depuis toujours à la photographie et les photos de son enfance sont mentionnées dans ses ouvrages. Dans son livre Journal du dehors  (1993) elle écrit :

« J’ai cherché à pratiquer une sorte d’écriture photographique du réel, dans laquelle les existences croisées conserveraient leur opacité et leur énigme »

Annie Ernaux

La commissaire – écrivaine Lou Stoppard, a associé des images de la collection de la MEP aux textes tirés du livre d’Annie Ernaux : Journal du dehors. L’exposition est une sélection de 150 tirages réalisés par 29 photographes. La plupart des images sont prises en France, mais également en Grande Bretagne, au Japon et aux États-Unis. Des extraits des textes d’Annie Ernaux côtoient les photographies.

Lisa Fonssagrives-Penn – Icône de mode

Dans la galerie 3, du 28 février au 26 mai 2024

Lisa Fonssagrives-Penn (1911-1992), était danseuse, mannequin, photographe, styliste, sculptrice… Elle est considérée comme le premier « top model » de l’histoire. Pendant 20 ans, elle a fait environ 200 couvertures des grands magazines de mode. Elle a collaboré avec les plus grands photographes de son époque (Entre autre Fernand Fonssagrives et Irving Penn qui furent ses époux). Lisa participait pleinement à l’élaboration des photographies  pour lesquelles elle posait.

L’exposition

Près de 150 tirages réalisés dans les années 1935 à 1955 par de grands photographes constituent cette exposition. Elle offre un florilège de l’âge d’or de la photographie de mode magnifiée par un modèle d’exception. Tom Penn, le fils de Lisa Fonssagrives-Penn et d’Irving Penn a proposé cette exposition à la MEP et lui a fait don d’une partie des tirages.

Lisa Fonssagrives, années 1940 

© Estate of Fernand Fonssagrives

La MEP printemps 2024 Iris Millot

Le cafoutch d’Hélène, 2023

© Iris Millot

Iris Millot — Le soleil passe à l’embranchement

Au studio du 28 février au 7 avril 2024

Iris Millot est née à Paris en 2000, Elle est diplômée de l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles et elle est titulaire d’un BTS de photographie. Elle vit et travaille à Marseille. Elle a exposé en 2023 aux Rencontres d’Arles. La même année, elle a obtenu dans la catégorie Photographie et Arts Visuels, le prix Dior des jeunes talents. Outre sa pratique de la photographie elle est active dans l’organisation d’expositions de photos et du Printemps d’Arles.

L’exposition

Le soleil passe à l’embranchement est une série qu’Iris Millot a réalisé en prenant sa grand-tante pour sujet. Hélène vit depuis 40 ans dans la ferme de sa famille. Elle cultive encore la terre et entretient la forêt à 77 ans. Iris raconte cette vie à partir de photographies, d’enregistrements, et d’archives trouvées dans les carnets et même dans le grenier d’Hélène.

Les mots sont des images comme les autres

Dans la petite galerie du 28 février au 26 mai 2024

Cette exposition propose des images de la collection de la MEP, en même temps que le film de William Klein de 1959 Broadway by light. L’ensemble de cette présentation fait écho à celle de la galerie 2 Extérieurs-Annie Ernaux et la photographie. Elle associe des mots aux images.

On invite le public à une réflexion : comment le cerveau interprète-t-il ce que l’œil voit ? Quels mots allons-nous employer pour donner un sens à ce que nous voyons ?

Parfois le mot s’intègre dans l’image. Des artistes l’utilisent pour créer une nouvelle expression artistique.

La petite galerie est en principe un espace dédié au jeune public, mais les grands trouveront également  un intérêt dans cette exposition ludique.

Collection MEP

La MEP printemps 2024, Informations pratiques

Voici ci-dessous les informations pratiques et les liens pour visiter le site ou joindre la billetterie.

Nous notons que les tarifs ont augmentés de 27 % en un an !

Situation

5 et 7 rue Fourcy 75004 Paris

Métro Saint Paul
+33 (0)1 44 78 75 00

Horaires

Mercredis et vendredis  de 11 h  à 20 h
Jeudis de  11 h à 22 h
Week-ends de 10 h à 20 h
(Créneau réservé aux abonnés les dimanches de 10 h à 11 h)
Fermé les lundis et mardis

Tarifs

Plein tarif : 14.00 €
+ de 65 ans : 11.00 €
– de 25 ans : 9.00 € étudiants : 9.00 € demandeurs d’emploi : 9.00 €

Dans les cadres suivants, vous pouvez laisser un commentaire, consulter nos publications dans les réseaux sociaux, vous abonner à notre bulletin d’informations. Les boutons carrés, au bas de l’écran sont à votre disposition pour partager cet article dans vos réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *