Nicéphore Niepce, l’inventeur de la Photographie

Nicéphore Niepce est né le 7 mars 1765 à Chalon sur Saône. Ses parents le prénomment Joseph.

Il prendra le surnom de Nicéphore, prénom grec qui signifie « Porteur de la victoire » pendant la période révolutionnaire selon certains… en 1787, selon d’autres. Il restera célèbre sous le nom de « Nicéphore Niepce ».

En 1792, il abandonne des études qui le destinaient à la prêtrise et s’engage dans l’armée révolutionnaire.Il s’installera à Nice où il se mariera avec Agnès Roméro. En 1796, ils auront un fils : Isidore.

De retour en Bourgogne, 10 ans plus tard, il se consacrera avec son frère Claude à la gestion de leurs propriétés et à diverses inventions parmi lesquelles le « Pyréolophore » premier moteur à explosion breveté en 1807, et qui ne sera jamais commercialisé.

Nicéphore Niepce
Nicéphore Niepce

La photographie

Nicéphore Niepce, première photographie
Le point de vue du Gras

En 1816 Nicéphore Niepce débute ses recherches héliographiques (premier nom de la photographie). Pendant de longues années il échange avec son frère Claude (qui vit en Angleterre) de nombreux courriers dans lesquels, il détaille l’avancée de ses recherches.

En 1824, Nicéphore écrit à Claude « La réussite est complète ». C’est finalement en 1827, qu’il réalise le premier cliché. Une prise de vue, à partir de la fenêtre de sa maison de Varennes le Grand, intitulée  » Point de vue du Gras »

L‘histoire de la première photographie en cliquant ici

Nicéphore Niepce et Louis Daguerre

Il prend conscience de l’importance de son invention, mais il ne pourra pas concrétiser son projet. Ses contacts avec des scientifiques français et anglais sont sans lendemain. Il connait des précarités financières, et le décès de son frère s’ajoute à ses difficultés.

Depuis 1826, Nicéphore Niepce avait des contacts réguliers avec Louis Daguerre, mais il y avait une certaine méfiance entre les deux hommes. Ils finissent par s’associer en octobre 1829 et font avancer conjointement leurs recherches. Nicéphore Niepce ne verra jamais l’aboutissement de ses travaux : il meurt subitement dans sa maison de Varennes le Grand, le 5 juillet 1833.

Le 3 juillet 1839, François Arago présente à la chambre des Députés son rapport sur le daguerréotype. Cette communication livre le secret du procédé de Louis Daguerre. On oublie de préciser que cette invention est née quinze ans auparavant des travaux d’un autre homme : Nicéphore Niepce. 

La famille Niepce fera des démarches pressantes rétablir à son auteur la paternité de l’invention. Ils obtiendront gain de cause à la fin des années 1840.

Vers 1853, Abel Niepce, neveu de Nicéphore améliorera la technique de son oncle sous le nom d’héliogravure.

Mémoire

Chalon sur Saône sa ville natale honore bien sûr son célèbre citoyen:

Le Musée Nicéphore Niepce, Quai des Messageries : histoire de la photographie, collections uniques autour des origines de l’image, le premier appareil du monde, les héliographies de Niepce, etc.

On peut voir la maison natale de Nicéphore, rue de l’Oratoire où une plaque commémorative est déposée.

Il y a, à Chalon sur Saône, Un Lycée et une avenue Nicéphore Niepce, une rue Claude Niepce

À Varennes le Grand, on peut visiter sa maison en Juillet et en Août et un monument commémoratif est visible à la sortie sud de la ville.

À Paris, une rue porte son nom dans le 14ème arrondissement.

En Antarctique un glacier se nomme Niepce, en terre de Graham.

La statue de Nicéphore Niepce à Chalon sur Saône
Statue de Nicéphore NiEpce à Chalon sur Saône

Vous pouvez laisser un commentaire dans le cadre ci-dessous, vous abonner à notre bulletin d’informations ou nous suivre sur les réseaux sociaux (liens dans le cadre suivant).

Les boutons carrés (en bas de l’écran) permettent de partager l’article dans les réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.