Lisette Model

Lisette Model, photographe américaine d’origine autrichienne va marquer de son empreinte le médium. Elle initiera, avec Berenice Abott entre autres, le premier mouvement féminin de la photographie américaine.

Lisette Model, portrait

Lisette, naissance à Vienne

C’est sous le nom d’Élise Amélie Felicie Stern, que la future photographe Lisette Model a vu le jour, à Vienne, le 10 novembre 1901.

Son père d’origine italienne, est médecin, d’abord dans l’armée autrichienne puis à la Croix-Rouge. Sa mère est française et catholique. Lisette sera baptisée dans ce rite, bien que son père soit juif. D’ailleurs, devant la montée de l’antisémitisme (déjà !) la famille abandonnera le nom de Stern pour celui de Seybert en 1903.

La première vocation de Lisette Seybert sera la musique et le chant. Elle étudiera le piano avec le compositeur Arnold Schönberg, professeur qui a eu une grande influence dans sa vie. À la mort de son père, en 1924, elle quittera Vienne pour Paris.

Lisette à Paris

À Paris, Lisette va étudier le chant avec la soprano polonaise Maria Freund. Elle rencontre son futur mari, peintre français d’origine russe Evsa Model

Lisette Model et la photographie

À partir de 1933, Lisette abandonnera la musique pour se consacrer à l’étude des arts visuels. Elle suivra d’abord les cours de peinture d’André Lhote, puis sous l’influence de sa sœur, Olga Seybert, photographe professionnelle, elle s’intéressera à ce médium.

Lisette sera d’abord formée par Rogi André (épouse d’André Kertész) Dès 1934, le style Lisette Model prendra forme. Elle réalisera une série de photographies sur la promenade des anglais à Nice, lors d’une visite à sa mère, qui réside sur la Côte d’Azur. Ce sont des portraits de rue, bien cadrés, souvent captés clandestinement. Ils montrent la bourgeoisie sans concession, dans des attitudes peu flatteuses. Ils sont une rupture avec les poses longues des photographies du XIXème et début du XXème siècle.

Lisette Model Nice Riviera

À partir de 1937, c’est Florence Henri, peintre et photographe qui sera son mentor.

Les magazines Lilliput et Regards publieront les photographies de rue de Lisette.

En 1937, elle se marie avec Evsa. Devant la montée du nazisme, ils quitteront la France pour New-York en 1938.

Lisette Model aux États-Unis

Lisette et Evsa vont fréquenter le milieu de l’avant-garde new-yorkaise. Ils rencontreront Alexey Broovitch, qui permettra à Lisette de publier régulièrement ses photos dans Harper’s Bazaar.

Les années 1940

Lisette Model adhère à la New-York Photo League,  et côtoiera  Ralph Steiner, Berenice Abbott, Beaumont Newhall,  et Ansel Adams.

Ralph Steiner est éditorialiste au magazine PM’S Weekly. Les photos de Lisette prises en France y seront publiées, et elle est engagée comme photographe.

Le Muséum of Modern Art de New-York achètera des photos de Lisette qui seront exposées auprès de celles de Bill Brandt ou Harry Callahan.

Lisette Model Baigneuse

Ses œuvres intègrent le style de l’école de New-York partagée entre deux tendances contradictoires : le documentaire social de la Photo League et le style journalistique sophistiqué de certains magazines. Lisette Model sera à la fois reconnue par ses confrères et par les directeurs de magazine. Invitée sur la côte ouest des États-Unis, elle réalisera de nombreux portraits de célébrités.

Lisette Model enseignante

Après un passage à la California School of Fine Arts de San Francisco en 1949, 1950, Lisette Model sera professeur à la New School for Social Research de New York. Elle y enseigne la photographie de même que son amie Berenice Abott. Elle aura comme élève célèbre Diane Arbus en 1957, Larry Fink et Eva Rubinstein, fille du pianiste Arthur dans les années 1960.

Lisette Model enseignera jusqu’à sa mort qui surviendra le 30 mars 1983 à New York.

L’œuvre de Lisette Model  

Le style de Lisette Model est dynamique, moderne, réaliste. Il contraste avec les photographies du XIXème et début du XXème siècle et les techniques qui imposaient des poses longues. Lisette privilégie des cadrages serrés, les contrastes exagérés, l’utilisation récurrente du flash. Elle a parfois recours à la contre-plongée.

Les thèmes sont des documentaires sociaux. Elle produira des séries avec des photos de rue prises à Nice ou à Paris pendant sa période française. Aux États-Unis se sera Wall Street, Lower East Side, Coney Island ou l’Opéra de San Francisco.

C’est une photographe ironique, irrévérencieuse, capable de capturer dans ses clichés les aspects les plus grotesques de la société américaine d’après-guerre.

Lisette model Little Man

La série Reflections (1939 à 1945) montre les reflets des passants et des immeubles dans les vitrines. Les séries Running legs, jeux de jambes (1940 – 1941) et Pedestrians, sont des portraits de personnages anonymes extraits de la foule, (1945). Lisette réalise sa série Jazz en 1952.

Parmi les personnages célèbres dont Lisette a réalisé des portraits on retiendra Frank Sinatra, Georges Simenon, Ella Fitzgerald, Louis Armstrong

Exposition

Je vous rappelle l’exposition organisée par le Musée de la photographie de Charleroi jusqu’au 22 janvier 2023. Tous les détails dans mon article Expositions photographie automne 2022

Bibliographie

Voici trois ouvrages disponibles, consacré à Lisette Model. D’abord une réédition du premier livre écrit sur elle. Sam Stourdzé et Ann Thomas ont écrit le deuxième. Le troisième est l’œuvre de Monica Poggi

Lisette Model

Ouvrage réédité à l’occasion du 25ème anniversaire de la mort de Lisette Model. La première édition datant de 1979. Chronologie et biographie mises à jour. Design original de Marvin Israel

Textes en anglais – Éditeur : Aperture – 109 pages – Format : 31 x 39 cm – Relié

Lisette Model

Auteurs : Sam Stourdzé et Ann Thomas

Textes en anglais – Éditeur: Leo Scheer en 2002 – 187 pages – broché – Format 22 x 28 cm

Grande Mostra Lisette Model

Auteur : Monica Poggi

Publié à l’occasion de la première exposition italienne consacrée à Lisette. Ce livre retrace son œuvre.

Texte en anglais et en italien – Éditeur: Silvana en 2021 – 128 pages – broché.

Vous pouvez laisser un commentaire dans le cadre ci-dessous, vous abonner à notre bulletin d’informations ou nous suivre sur les réseaux sociaux (liens dans le cadre suivant).

Les boutons carrés (en bas de l’écran) permettent de partager l’article dans les réseaux sociaux.

Published by

One thought on “Lisette Model

  1. Bonjour,
    C’était une photographe à l’époque où « Le droit à l’image » n’était pas ou très peu utilisé ou n’existait même pas.
    Hélas de nos jours, prendre une personne dans la rue avec un cadrage serré et qui plus est pour la ridiculiser, attire souvent au photographe une comparution devant les tribunaux, et même parfois lorsque l’on a passé un contrat avec la personne. Je sais ce que j’écris… Heureusement pour Lisette Model, c’était le temps des libertés.
    Merci pour cet article.
    Roger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *