Robert Doisneau. Portraits d’artistes et vues de Lyon.

Robert Doisneau Portraits d'artistes et vues de Lyon
Robert Doisneau

Conçue par Clotilde Scordia, commissaire, en partenariat avec l’Atelier Robert Doisneau, l’ exposition Robert Doisneau, Portraits d’artistes et vues de Lyon est visible au musée Jean Couty de Lyon. Elle se divise en deux parties :

  • un premier volet qui propose une série de soixante-dix portraits d’artistes du XXème siècle,
  • un deuxième volet qui présente des photos inédites de Lyon après-guerre. Ces photos de Robert Doisneau sont montrées, en parallèle, avec des peintures et des dessins de Lyon réalisés par Jean Couty.
Robert Doisneau Portraits d'artistes et vues de Lyon. L'affiche.

Musée Jean Couty

Musée Jean Couty, Lyon

Cet espace a été inauguré en mars 2017, à  l’initiative du fils de Jean Couty, Charles.

Il est situé dans le 9ème arrondissement de Lyon, là où la ville n’est plus la ville, à quelques pas de l’Ile Barbe… C’était dans ce quartier que vivait et travaillait le peintre lyonnais…

Ce musée privé permet bien sûr, de découvrir l’œuvre de Jean Couty, peintre figuratif, mais il s’ouvre également à des expositions temporaires consacrées à d’autres grands artistes. Le musée Jean Couty souhaite participer à la réhabilitation de la peinture figurative de la deuxième moitié du XXème siècle.

Jean Couty

Peintre Lyonnais (1907 – 1991)

S’il a beaucoup peint Lyon, sa ville, il aura l’opportunité d’exposer à Paris pendant plus de 40 ans à la Galerie Granoff.

Son œuvre traite des thèmes inspirés par le travail des hommes, par la grandeur des paysages ou par la puissance du sentiment religieux. L’objectif de Jean Couty n’est pas de délivrer un message, mais simplement de témoigner du temps présent. Il peignait le réel avec une rare intensité, une émotion que l’on ressent en découvrant ses œuvres.

Il a obtenu le Grand Prix de la Critique de Paris en 1950 et le Grand Prix des peintres témoins de leur temps en 1975.

Jean-Couty
Jean-Couty

Robert Doisneau. Portraits d’artistes et vues de Lyon

Portaits d’artistes.

Dans la salle du rez-de-chaussée 70 portraits d’artiste, réalisés entre 1945 et 1990 attendent le visiteur. Il aura parfois le sentiment de pénétrer dans l’intimité des personnages, parfois d’être observé par un regard qui fixe l’objectif.

Robert Doisneau Portraits d'artistes et vues de Lyon-Tinguely 1959
Paris -Tinguely 1959
Giacometti dans son atelier 1957
Giacometti dans son atelier 1957

Robert Doisneau organise tantôt une mise en scène pour la réalisation d’un cliché et il préfère d’autres fois déclencher sur le vif.

On découvre au fil de la visite un Georges Braque réservé ; Tinguely, masqué par un écran de fumée ; Alberto Giacometti en plongée ; mais aussi Sempé et Wolinski.

L’exposition réserve une grande place aux portraits de Picasso que Doisneau qualifiait de « modèle-né ». On voit le peintre, à Vallauris, avec des petits pains disposés comme des doigts. Une photo en couleur de 1963, prise pour Paris Match à Mougins, montre Picasso, drapé dans un tissu chatoyant, au milieu de ses œuvres. Ou simplement dans son atelier (photo ci-contre)

Robert Doisneau portraits d'artistes et vues de Lyon
Picasso dans son atelier
Picasso dans son atelier

Les autres tirages en couleurs montrent Vazarely, Poliakoff pinceaux à la main ou Nikki de Saint Phalle entourée de ses nanas.

Robert Doisneau portraits d'artistes et vues de Lyon
Nikki de Saint Phalle - 1971
Nikki de Saint Phalle – 1971

Vues de Lyon

Le deuxième volet de l’exposition montre le Lyon d’après guerre, à travers des photos inédites de Robert Doisneau. Elles sont mises en regard avec 17 peintures et dessins de Jean Couty.

Ces deux artistes représentent le réel avec les mêmes visions humanistes. On ressent la volonté de vivre, de reconstruire dans l’euphorie de cet après guerre. Pourtant, les fonds sombres des images ne font pas oublier les années tragiques, passées dans la douleur.

Robert Doisneau, portraits d'artistes et vues de Lyon : Place Bellecour
Lyon – Place Bellecour 1950

Robert Doisneau a découvert Lyon en 1950 à l’occasion d’un reportage pour le magazine Vogue. Il accompagnait une jeune journaliste : Edmonde Charles-Roux. Il découvre une ville en pleine reconstruction, animée par une population qui a soif de vivre en liberté.

Doisneau est conquis par la géographie de Lyon, traversée par deux fleuves mythiques. Il chemine des places de la presqu’ile aux ruelles tortueuses qui grimpent sur les collines de Fourvière et de la Croix Rousse. Il photographiera à la fois l’architecture de la ville et les personnages qui l’animent.

Informations pratiques :

Exposition : Robert Doisneau, Portraits d’artistes et vues de Lyon.

Les horaires : du mercredi au dimanche, de 11 h à 18 h, jusqu’au 12 décembre 2021.

Des visites guidées sont proposées sur réservation  le premier vendredi de chaque mois.

Les groupes de plus de 10 personnes doivent s’inscrire au préalable.

Pour les visites individuelles, la réservation n’est pas nécessaire.

Le passe sanitaire est obligatoire pour les personnes de plus de 18 ans.

Tarifs :

Plein tarif : 6 €

Tarif réduit : 4 €

Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans,

Visite guidée : 10 € pour 1 h ou 15 € pour 1 h 30.

Musée Jean Couty, 1 place Henri Barbusse, 69009 Lyon.

Tel : +33 (0)4 72 42 20 00

E-mail : musee@museejeancouty.fr

Accès :

Bus 31 et 43 ; arrêt : Ile Barbe.

Voiture : parking gratuit sur place.

Bloc-Notes…

Je profite de l’occasion de cette exposition à Lyon pour vous rappeler la Maison de la photographie à Saint Bonnet de Mure (dans la même région). Vous pouvez avoir un aperçu en consultant mon article la Maison de la photographie

Vous pouvez laisser un commentaire dans le cadre ci-dessous, vous abonner à notre bulletin d’informations ou nous suivre sur les réseaux sociaux (liens dans le cadre suivant).

Les boutons carrés (en bas de l’écran) permettent de partager l’article dans les réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.