La préhistoire de la photographie

On situe la naissance de la photographie en 1839. C’est l’année de la présentation du daguerréotype par Arago à la Chambre des Députés et à l’Académie des Sciences. La gestation de cette invention a commencé dès 1816 par les recherches héliographiques de Nicéphore Niépce. Sa première photo conservée, date de 1827. Mais depuis l’antiquité on observe le principe de la réflexion d’une image dans une boite noire, à travers un trou. Cet article raconte la préhistoire de la photographie.

La chambre noire

C’est au Vème siècle avant JC qu’un philosophe chinois, appelé Mozi explique pour la première fois comment des rayons lumineux produisent une image inversée dans une boite noire en s’infiltrant par un trou. Aristote mentionne au IVème siècle avant JC « la Camera obscura » dans l’un de ses ouvrages « les Problèmes » : «Tout objet placé en face une boite entièrement fermée, et percée d’un trou se reflète  renversé sur le fond de cette boite».C’est le principe du sténopé.

Préhistoire de le photographie : la chambre noire

Au XIème siècle, le physicien arabe Alhazen, dans son traité d’optique de 1027 établit que les rayons lumineux se propagent en ligne droite. Ils forment un cône en se dirigeant vers le trou de la camera obscura. Ensuite ils forment un cône inversé après avoir franchi l’ouverture. Si on place un objet sur la trajectoire des rayons il se dessine inversé sur la surface opposée. Alhazen identifie la formation visuelle de l’œil au principe de la camera obscura.

La préhistoire de la photographie Renaissance

Léonard de Vinci, étudiera également, à la Renaissance, le principe de la chambre noire pour approfondir les connaissances sur le fonctionnement de la vision, le comportement de la lumière et les lois de la perspective. En 1514,  il  explique : « En laissant les images des objets éclairés pénétrer par un petit trou dans une chambre très obscure tu intercepteras alors ces images sur une feuille blanche placée dans cette chambre. […] mais ils seront plus petits et renversés »

Les peintres de la Renaissance utiliseront la chambre noire pour réaliser les ébauches de leurs œuvres avec des proportions exactes.

La lentille

Pour obtenir des images suffisamment détaillées, le trou du sténopé devait être de petite dimension. Cette nécessité avait un inconvénient : les images manquaient de luminosité.

Au XVIème siècle l’apport de la lentille de verre permet d’améliorer la qualité de l’image. La lentille focalise les rayons du soleil ce qui permet d’agrandir le trou de la chambre noire et d’obtenir une image plus claire.

A qui attribuer l’apport de la lentille ? De Vinci en aurait utilisé mais la première référence écrite de Girolamo Gardano date de 1550. En 1558, Giovanni Battista della Porta décrit l’utilisation de la lentille optique dans son livre « Lumière Naturelle »

En 1568 le Cardinal Daniele Barbaro compose un traité d’optique : « la Pratique de la perspective ». Il contient une description détaillée de l’utilisation d’une lentille avec la chambre noire.

Au XVIIème siècle Robert Hook construit des chambres noires en essayant des lentilles de forme courbe et des écrans de projection concaves au fond de la boite. Le but étant de reproduire le principe de la vision humaine. Robert Hook construisit également des chambres noires portables. On les utilise dans la topographie ou pour l’illustration de guides touristiques.

La préhistoire de la photographie : Lentille

En 1685, l’allemand Yohann Zahn publie un ouvrage encyclopédique dans lequel il décrit et illustre tous les modèles de chambres noires, entre autres technologies  (lanternes magiques, microscopes, télescopes, réflecteurs, lentilles…) L’inventaire de Zahn est considéré comme le plus complet sur le sujet de la camera obscura.

Zahn a également conçu plusieurs chambres noires portables en particulier une de 23″ (58 cm) de long qui restera une référence jusqu’à l’invention de la photographie. Elle dispose d’un miroir qui projette l’image sur un papier posé sur une vitre, dans la partie supérieure de l’appareil. La lentille est constituée de 2 tubes qui coulissent l’un dans l’autre, permettant de focaliser.

Le XVIII ème siècle

Le XVIIIème siècle, est le plus important dans l´histoire de la chambre noire qui connait des améliorations successives et de nombreux nouveaux modèles. De nombreuses publications font référence à la chambre noire. L´Encyclopédie de Diderot et D’Alambert reproduit les gravures de deux modèles utilisés à cette époque.
Les scientifiques utiliseront des chambres noires pour illustrer leurs publications avec des images de qualité. Les artistes en utilisent également avec diverses lentilles pour le cadrage de leurs sujets. Ils obtiennent des images claires et nettes qu’ils transfèrent sur leurs toiles avec des perspectives exactes.

Thomas Wedgwood

En 1802,  le britannique Thomas Wedgwood apporta une contribution essentielle à la technique photographique. Il utilisa du nitrate d’argent dont il enduisit le papier capteur. Il a ainsi réussi à créer une image photographique pouvant être conservée dans une chambre noire.

Malheureusement, l’image disparaissait lorsqu’elle était exposée à la lumière…

Thomas Wedgwood
Thomas Wedgwood

Vous pouvez laisser un commentaire dans le cadre ci-dessous, vous abonner à notre bulletin d’informations ou nous suivre sur les réseaux sociaux (liens dans le cadre suivant).

Les boutons carrés (en bas de l’écran) permettent de partager l’article dans les réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.