Le Sténopé

La chambre noire (camera obscura) est une boite dont l’intérieur est peint en noir mat (ou revêtu de noir). On perce un trou de petite taille appelé sténopé sur un coté de la boite. Sur le coté opposé au trou, à l’intérieur, on place un papier photo. Par l’effet de la lumière, ce qui est en face de la boite (objet, paysage) va s’écrire sur le papier. Comme l’œil, le sténopé capture les images inversées. Comme aurait dit un humoriste du siècle dernier, pour que le papier s’imprime, il faut un « certain temps ». Selon la taille de l’appareil et de l’ouverture, on peut compter des secondes ou des heures !

Le sténopé , chambre noire

Un peu d’histoire

Dès le Vème siècle avant JC un philosophe chinois, appelé Mozi explique comment des rayons lumineux produisent une image inversée dans une boite noire en s’infiltrant par un trou. Aristote mentionne au IVème siècle avant JC « la Camera obscura :Tout objet placé en face une boite entièrement fermée, et percée d’un trou se reflète  renversé sur le fond de cette boite». C’est le principe du sténopé.

Au XIème siècle, le physicien arabe Alhazen, établit que les rayons lumineux se propagent en ligne droite. Ils forment un cône en se dirigeant vers le trou de la camera obscura. Ensuite ils forment un cône inversé après avoir franchi l’ouverture. Si on place un objet sur la trajectoire des rayons il se dessine inversé sur la surface opposée.

Léonard de Vinci, étudiera également, à la Renaissance, le principe de la chambre noire pour approfondir les connaissances sur le fonctionnement de la vision, le comportement de la lumière et les lois de la perspective.

Les peintres de la Renaissance utilisent la chambre noire pour réaliser les ébauches de leurs œuvres avec des proportions exactes.

Je raconte en détail cette histoire dans mon article :  » La préhistoire de la photographie « 

Fabriquer un sténopé

Si vous voulez fabriquer un sténopé, je vous invite à regarder cette vidéo dans laquelle des jeunes gens racontent leur expérience …

Vous pouvez laisser un commentaire dans le cadre ci-dessous, vous abonner à notre bulletin d’informations ou nous suivre sur les réseaux sociaux (liens dans le cadre suivant).

Les boutons carrés (en bas de l’écran) permettent de partager l’article dans les réseaux sociaux.

Published by

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.