Nos belles photos

Nos belles photos, voici le programme : faire des photos, de belles photos, puis des photos toujours plus belles.

Si cette approche peut paraître bizarre, elle correspond à un processus logique de progression, étape par étape. «Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain», disait Rosemonde Gérard. Vos photos d’aujourd’hui seront plus belles que celles d’hier et bien moins belles que celles de demain.

Dans la liste ci-dessous, les articles sont classés du plus récent au plus ancien.

Pour suivre nos publications

Nos belles photos JPG
Nos belles photos Développée

Voici deux images JPG, extraites d’une seule prise de vue. Celle de gauche est prise directement en format JPG, l’appareil l’a compressée dès le déclic. Celle de droite est prise en format RAW, développée en format TIFF puis retouchée avant d’être convertie en JPG. On a pu l’optimiser avant la compression. Le format intermédiaire TIFF est archivé. On peut ainsi la modifier à nouveau. Je n’entre pas maintenant dans les processus qui peuvent permettre ces transformations. Je les aborderai dans les prochains articles.

Nos belles photos, le programme

Dans un premier temps, nous prenons la décision d’acquérir un appareil dédié à la photographie. Mon article : Choisir son appareil photographique donne des informations détaillées. Puis, nous prendrons une bonne résolution : emmener notre appareil à chaque sortie. Mieux, nous sortirons pour prendre des photos.

Ensuite, nous prendrons en main notre appareil. Connaître l’utilité de chaque molette, de chaque bouton, de chaque fonction. Bannir le mode « tout automatique » pour décider de la photo que nous voulons faire. Apprendre à composer. Maîtriser les facteurs d’exposition (vitesse, ouverture, sensibilité). Jouer sur les tonalités, la vibrance ou la saturation.

Enfin, nous connaîtrons les formats de fichiers et leurs caractéristiques. Nous développerons les fichiers RAW,  nous retoucherons et nous archiverons les formats TIFF, nous publierons et nous partagerons en format JPG ou PNG.

Comme vous voyez, le programme est vaste. Je le développerai dans les articles de cette rubrique. Dans un premier temps, elle devait s’appeler « l’atelier du photographe». Puis, j’ai préféré le titre : « Nos belles photos », plus lisible pour les moteurs de recherche (il ne faut pas oublier que nous sommes sur le WEB).

J’ouvre une parenthèse. J’édite ce magazine par passion mais aussi pour qu’il soit vu. Je travaille sur la visibilité de Photo-passions avec les conseils de mon ami Frédéric Plisson de Mister index. La rédaction WEB n’est pas la même que celle de la littérature. Les titres sont souvent répétés pour permettre l’indexation des pages, les phrases sont courtes, il y a une hiérarchie de titres et de sous-titres qui rythment les articles. Je vous demande toute votre indulgence si cette prose vous irrite.

Prise de vue et retouche photo

J’ai préféré rassembler ces deux blocs d’origine en une seule rubrique. En effet, lors de la prise de vue, nous devons avoir à l’esprit quelles seront nos possibilités de développement et de retouches des images. Je vais prendre un exemple simple : je compose mon image avec un monument, une tour, par exemple, que je place sur une ligne de tiers. Dommage ! il y a sur la gauche de l’image un panneau de sens interdit (je trouve ce genre de signalisation rédhibitoire dans une photo). Je sais que je pourrai effacer ce panneau en post traitement. Par conséquent je ne modifierai pas ma composition préalable. En cas d’absence de post-traitement, je me déplacerai pour ne pas avoir le panneau dans mon champ de vision.

Un mot sur l’adjectif possessif « nos » qui précède « belles images ». Je l’emploie pour que nous ayons toujours à l’esprit que chacun doit faire les photos qui lui plaisent sans se soucier des modes et des tendances. Nous ne devons avoir aucun complexe en sortant d’une exposition à dire que nous avons trouvé que c’était laid. Certaines institutions se complaisent à faire l’apologie de la laideur.

Voilà un exemple de photo exposée dans un musée

Engagement

J’essaierai dans cette série d’articles d’être simple, concis et méthodique. Nous sommes entre photographes amateurs pour faire de la belle photo loisir.

Devenir photographe professionnel

Il y a plusieurs formations aux métiers de la photographie. Vous pouvez en savoir plus en consultant notre moteur de recherche Latlas-photo