Histoire de la photographie

L’histoire de la photographie retrace pas à pas 200 ans d’aventure, de l’héliographie au numérique. Découvrons ensemble l’art et les techniques de la photographie.

Cliquez sur le titre pour avoir accès à l’article

La préhistoire de la photographie

Nicéphore Niepce a réalisé la première photographie. Mais le principe de la chambre noire existe depuis l’antiquité. Il s’est développé jusqu’au XIXème siècle.

histoire-de--le-photographie-préhistoire

L’histoire de la première photographie

En 1827, Nicéphore Niepce a réalisé la première photographie qui a pu être conservée. En voici l’histoire…

histoire-de--le-photographie-chambre-noire

Le daguerréotype

En application des recherches de Nicéphore Niepce, Louis Daguerre mis au point le daguerréotype. François présente cette invention en 1839.

histoire-de--le-photographie-le -daguerréotype

Le sténopé

Le sténopé est un procédé de reproduction d’images en s’inspirant des constatations faites depuis l’antiquité. Réaliser un sténopé artisanal ? mode d’emploi.

Principe de la chambre noire

Baudelaire et la photographie

Détracteur très caustique de la photographie, qu’il refuse de considérer comme un art, Baudelaire, ami de Carjat et de Nadar considère que si la photographie « rentre dans son véritable devoir … elle sera remerciée et applaudie ».

Charles Baudelaire

Le calotype

Willam Henry Fox Talbot est l’inventeur du procédé du négatif sur papier, et du tirage de positifs multiples. Il déposa le brevet du « calotype » en 1841

histoire-de--le-photographie-le-calotype

Le collodion humide

Le collodion humide est un procédé de prise de vue et de développement sur verre ou sur plaque métallique. Découvert en 1850, il connaitra un grand succès jusqu’à l’apparition du gélatino bromure d’argent sur plaque sèche en 1880.

Laboratoire mobile, collodion humide.

Le cyanotype

La technique du cyanotype fut mise au point par l’anglais John Herschel et présentée en 1842. Elle repose, sur la sensibilité des sels de fers à la lumière. La couleur bleue est dominante sur les images obtenues avec ce procédé d’où la racine « cyan » de son nom.